Once upon a time… in Hollywood (Quentin Tarantino – 2019) ⚡

Cette nouvelle rubrique avis flash me permet de parler de façon plus condensée d’œuvres pour lesquelles je n’ai pas le temps, la motivation ou l’inspiration d’écrire une critique complète mais que je souhaite néanmoins aborder.

Même si la plupart de ses films ne sont pas dénués d’humour, il est plutôt rare que la comédie soit au centre des films de Tarantino. C’est le cas dans ce Once upon a time… in Hollywood, qui suit les aventures de l’acteur Rick Dalton (Léonardo DiCaprio) et de sa doublure cascade Cliff Booth (Brad Pitt), à la fin des années 60 dans une industrie hollywoodienne en pleine mutation.

Ce film est un hommage au cinéma, aux séries télé et à cette époque en général. DiCaprio et Pitt sont, comme à leur habitude, excellents (un Pitt dont j’avais oublié l’âge -déjà 55 ans, le temps file- et que j’attends impatiemment pour Septembre dans Ad Astra). Pour le reste, on sourit régulièrement, même si j’avoue que, n’étant pas particulièrement fan de comédies et de l’époque, j’ai parfois trouvé le film un peu long.

Les trente dernières minutes sont elles beaucoup plus déridées, jouissives, violentes et folles, pour résumer tarantinesques. Les fans y retrouveront sans problème la patte et la marque de fabrique du réalisateur. Fin de film qui propose une relecture tout à fait… personnelle et particulière de l’affaire Charles Manson/Sharon Tate, qui a marqué non seulement son époque mais aussi l’histoire de la criminologie tout court.

Les aficionados de Tarantino seront en terrain connu et les autres devraient passer un bon moment.

6 out of 10 stars (6 / 10)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *